Moniteur d'auto-école indépendant ou Salarié : quelles différences ?

Le métier de moniteur d’auto-école peut s’exercer sous deux statuts professionnels au choix : en tant que travailleur indépendant, ou bien en tant que salarié. Nous faisons le point sur les principales différences qui distinguent le moniteur d’auto-école indépendant du moniteur d’auto-école salarié.

Quelles sont les principales différences entre un moniteur d’auto-école indépendant et salarié ?

Les principales différences qui opposent ces deux statuts professionnels résident notamment dans le rythme de travail, la liberté pédagogique, la rémunération, et les obligations juridiques.

Le rythme de travail

Le rythme de travail de l’enseignant de la conduite salarié est imposé par l’auto-école qui l’emploie, et variera donc en fonction des conditions prévues dans le contrat de travail (mi-temps, temps plein....). Les horaires sont également fixés par l’employeur.

En ce qui concerne le moniteur d’auto-école indépendant, il bénéficiera d’une plus grande liberté dans le choix de ses horaires et du nombre d’heures à réaliser. Il pourra, par exemple, décider de travailler les week-ends, pendant les vacances scolaires, et faire varier ses horaires d’une journée ou d’une semaine à l’autre. Il pourra ainsi choisir d’effectuer entre 15 et 60 heures par semaine, et construire librement son emploi du temps selon ses disponibilités et celles de ses élèves.

La liberté pédagogique

La liberté du moniteur d’auto-école indépendant est aussi présente dans son enseignement. Ce dernier peut en effet choisir d’appliquer la pédagogie qui correspond le mieux à ses habitudes et aux besoins de son élève. Ainsi, il est libre d’utiliser les outils pédagogiques de son choix et de mettre en pratique la méthodologie qu’il souhaite. Cela lui permet notamment de s’adapter au profil de chaque candidat, et de délivrer un enseignement en harmonie avec ses valeurs. 

A contrario, un enseignant de la conduite salarié va devoir appliquer la pédagogie imposée par l’auto-école pour laquelle il travaille, et il n’aura que peu de flexibilité dans son mode d’enseignement.  

La rémunération

La rémunération de l’enseignant de la conduite va également varier selon son statut. 

Selon Indeed, le salaire moyen d’un moniteur d’auto-école salarié en 2019 en France s’élevait à 10,69 € de l’heure. Toutefois, ce chiffre peut varier selon l’auto-école et le nombre d’années d’expérience du professionnel. Quant à la rémunération du moniteur d’auto-école indépendant, elle s’élève, avec Ornikar, à 25 € HT par heure de conduite.

Il faut également savoir que le statut de travailleur indépendant sous-entend que le professionnel travaille à son compte, et n’est soumis à aucune forme de subordination. Par conséquent, l’enseignant de la conduite indépendant est entièrement libre de diversifier son activité auprès de différentes auto-écoles et ainsi d’augmenter ses revenus, selon ses besoins.

De plus, contrairement à la plupart des travailleurs non-salariés, le moniteur d’auto-école indépendant n’aura pas à démarcher par lui-même ses clients. Il lui suffira de se rapprocher d’une auto-école en ligne, telle qu’Ornikar, qui se chargera de le mettre en relation avec des candidats au permis de conduire, ce qui lui permettra de générer des revenus stables.

Une illustration de voiture sur une route
Téléchargez le guide 2020 de l'enseignant de la conduite indépendant.

Les obligations juridiques 

Comme le salarié, le moniteur d’auto-école indépendant ne pourra pas dispenser de cours directement auprès des élèves, et devra obligatoirement passer par l’intermédiaire d’une auto-école. En tant que professionnel indépendant, il sera également soumis à certaines obligations juridiques propres à son statut, et sera notamment redevable de multiples charges imposées par son statut juridique. 

À la différence du moniteur d’auto-école salarié à qui un véhicule professionnel est attribué par l’auto-école qui l’emploie, le moniteur d’auto-école indépendant devra obligatoirement faire l’acquisition de sa propre voiture à double-commande. Il devra aussi prendre en considération les frais de carburant, et souscrire à deux assurances (l’assurance du véhicule à double-commande, et l’assurance Responsabilité civile professionnelle)

Pour en savoir plus sur les charges opérationnelles, fiscales et sociales, découvrez notre article « Les charges du moniteur d’auto-école indépendant ».

Que choisir entre moniteur d’auto-école indépendant ou salarié ?

Le choix du mode de travail pourra se faire selon plusieurs critères, et dépendra principalement de la personnalité, et des aspirations personnelles et professionnelles de chacun. 

Les critères à prendre en compte dans son choix

Si vous recherchez une activité vous permettant de moduler librement votre emploi du temps, le statut d’indépendant sera particulièrement adapté. Cette flexibilité est surtout avantageuse pour les personnes conciliant plusieurs activités en parallèle, ou devant adapter leurs horaires de travail à des impératifs personnels ou familiaux.

De même, ce statut vous conviendra sûrement si vous aimez faire preuve d’initiatives, et que vous pensez posséder les qualités pour devenir moniteur d’auto-école indépendant (autonomie, auto-discipline, organisation...). Pour en savoir plus sur les avantages ce statut, lisez notre article « Les bénéfices à devenir moniteur d’auto-école indépendant ».

En revanche, si vous préférez travailler de manière encadrée et avec des directives précises, le salariat sera sans doute plus approprié.

Une illustration d'une clé de voiture
Devenez enseignant de la conduite indépendant partenaire d'Ornikar.

Nos autres articles